les zones humides

 

 

Les zones humides sont des zones annexes aux cours d’eau, cette notion englobe les marais, bras morts, prairies humides, forêts alluviales, mares ainsi que les tourbières. Ces zones peuvent être submergées à l’année ou temporairement, la végétation ainsi que les espèces animales présentes ont des caractéristiques propres à la vie, à l’interface entre les milieux aquatique et terrestre.

à quoi servent les annexes fluviales?

De nombreux bénéfices, tant pour l’Homme que pour l’environnement :

  • Les zones humides absorbent beaucoup d’eau et permettent une bonne recharge en eau des nappes souterraines. En effet, l’eau étant stagnante, elle a le temps de s’écouler et de s’infiltrer dans le sol. Les nappes sont notre ressource principale en eau potable.
  • Les zones humides permettent d’atténuer les phénomènes de crues : elles vont accumuler le surplus d’eau, ce qui permet de protéger les habitations des villes.
  • Elles restituent en cas de sécheresse leurs eaux à la rivière : c’est le soutien à l’étiage.
  • Les zones humides de part leur forte végétation et leur écosystème propre, permettent de piéger une grande partie du Carbone atmosphérique ainsi que de détoxifier l’eau ; en effet, les polluants présents dans l’eau vont décanter et se retrouver piégés dans le sol ou se retrouver emprisonnés dans les systèmes racinaires des plantes. Les zones humides permettent donc d’améliorer la qualité de l’eau des rivières.
  • Ces espaces sont fertiles de part leur capacité de stockage. Il est possible de concilier pratiques agricoles pour profiter de cette caractéristique et respect des zones humides.
  • Enfin, les zones humides sont un refuge et une réelle source de biodiversité, elles offrent le temps d’une promenade un contact exceptionnel entre l’Homme et la nature. Certaines espèces végétales ou amphibiennes ne sont présentent que dans ces espaces. D’autres espèces ont un besoin vital d’accès à ces zones pour accomplir l’intégralité de leur cycle biologique. C’est notamment le cas du brochet qui ne peut se reproduire en l’absence de zones humides fonctionnelles et connectées à la rivière.

mais alors, pourquoi les détruire ?

Le manque de connaissances concernant l’utilité universelle de ces zones a empêché la mise en place de mesures de protection. De ce fait, l’intensification de l’urbanisation, de l’agriculture, de la production forestière, de l’aménagement des cours d’eau, des prélèvements en eau ainsi que d’extraction des matériaux ont petit à petit réduit l’espace dédié aux zones humides. Aujourd’hui, face aux enjeux environnementaux et urbains, les agences de l’eau ainsi que les collectivités se lancent dans des travaux de restauration de zones humides. Progressivement, la rivière finit par retrouver son espace, il faut juste lui donner un coup de pouce pour réparer les erreurs du passé et faire en sortes de ne pas les reproduire.

A savoir : L’UFBSN lance son étude comportementale par radiopistage du brochet qui permettra à termes d’encourager la restauration des zones humides.

LES AGENCE DE L’EAU : FONCTIONNEMENT DES ZONES HUMIDES

MÉLI-MÉLO : ZONES HUMIDES & IDÉES REÇUES

les zones humides en images