la pêche électrique

La pêche à l’électricité permet d’échantillonner les poissons d’un secteur. Il s’agit de créer un courant dans l’eau entre une anode et une cathode. L’électricité générée vient interférer avec le système sensoriel du poisson. Ce dernier en fonction de sa biologie peut réagir de deux manières : il peut être paralysé un court temps ou se diriger vers l’électrode : c’est l’éléctrotaxie. Le poisson est ensuite récupéré à l’aide d’une épuisette et ramené sur les berges où des équipes techniques vont le mesurer, le peser et éventuellement prélever une écaille dans le cadre d’une étude scalimétrique. En fonction du protocole utilisé, l’équipe technique peut faire un ou plusieurs passages à l’électricité dans le tronçon étudié, les poissons sont ensuite relâchés dans le milieu et repartent en pleine forme dans leur milieu.


On vous explique ici :

L'électrotaxisme

La scalimétrie

La chaîne trophique


quel est le but d’une pêche électrique?

Échantillonner les poissons d’un secteur permet de compter les espèces, le nombre d’individus par espèce et d’évaluer les classes d’âge, autrement dit de voir le nombre d’adultes par rapport au nombre de juvéniles, ce qui est un précieux indice sur la stabilité d’une population dans un milieu.

Cette démarche permet par la suite d’évaluer la qualité du milieu. En effet, il y a les analyses physico-chimiques, les indices morphologiques mais également les indices biologiques. L’Indice Poissons Rivière est un indice biologique portant sur les poissons. Les poissons sont d’excellents bioindicateurs de l’état du milieu car ils sont présents sur toute la chaîne trophique et présentent, en fonction des espèces, des sensibilités différentes face aux perturbations.

Les résultats de la pêche électrique sont ensuite comparés à ceux attendus en théorie. En fonction de l’écart entre ce qui est attendu et ce qui est observé sur le terrain, une note d’évaluation est attribuée au tronçon. Cette évaluation rentre ensuite dans une analyse plus globale permettant d’évaluer l’efficacité de travaux de restauration par exemple, de mesurer l’impact d’une perturbation ou de faire un suivi d’état du cours d’eau.

Les pêches de sauvetage permettent de préserver des populations de poissons qui risqueraient de mourir dans le cadre de travaux ponctuels ou de périodes d’assecs. La méthode consiste à pêcher à électricité l’intégralité des poissons d’un secteur « sensible » afin de les déplacer sur un autre secteur qui présente des conditions de vie plus favorables.

la pêche électrique en grand milieu

Les protocoles standards de pêche électrique intègrent une prospection à pieds. Seulement toutes les rivières ne sont pas accessibles à pieds et les rivières plus profondes hébergent malgré tout des poissons.

Est alors utilisée la pêche en grand milieu qui permet d’utiliser un bateau spécialisé dans les pêches électriques. La zone échantillonnée n’est alors pas totale, il n’est pas possible dans ce genre de milieu de prospecter l’intégralité de la hauteur d’eau et de la largeur des rivières. Les protocoles classiques permettent de prospecter différents habitats situés proches des berges tandis que l’electrofishing boat, non normalisé, permet d’échantillonner sur 3 mètres de profondeur sur 3 mètres de long. Le principe est le même si ce n’est que les électrodes et l’équipe technique sont sur le bateau.