L’aménagement d’une frayère à brochets sur l’Oise (02)

Le Brochet est une espèce emblématique de nos rivières. Ce carnassier au cycle de vie bien particulier, voit ses populations au sein du milieu naturel décliner, comparativement à son abondance passée. Un déficit de ses habitats a été remarqué, notamment lié à la canalisation des cours d’eau et au dysfonctionnement des zones humides. C’est dans ces dernières que le brochet va migrer afin de se reproduire. Les géniteurs recherchent des annexes alluviales peu profondes avec une forte présence de végétation, qui servira de support de ponte. Afin que le développement des œufs, puis des alevins se fassent sans encombre, il faut que la frayère (lieu où a lieu la ponte) reste en eau de 8 à 12 semaines. Avec la disparition des zones humides et les aménagements visant à limiter les débordements des cours d’eau, ce critère n’est que rarement rempli et amène à la mort des juvéniles.

C’est en 2011, à Guise, dans l’Aisne, que la fédération de l’Aisne pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique a aménagé une zone de reproduction pour les brochets. Cette zone, se situe au niveau d’un seuil infranchissable pour certains poissons. Ainsi, cet aménagement a été pensé afin que le brochet puisse être présent sur l’Oise en amont et en aval du seuil d’alimentation du moulin.

DE QUELS TRAVAUX S’AGIT-IL ?

La frayère restaurée se situe sur une zone communicante et inondable par l’Oise. La mise en eau fréquente des terres est un atout essentiel pour la reproduction du brochet.

Les travaux ont consisté à :

  • Exporter une quantité importante de terre pour le merlon (digue constituée de terre permettant de lutter contre les inondations) de la ville de Guise. Cette étape va permettre une mise en eau plus rapide lors des crues; 
  • Des travaux de terrassement à pente douce,
  • Mettre en place des zones de refuge,
  • Installer une vanette permettant de garantir l’immersion de la zone en période de reproduction : en cas de baisse du niveau de l’eau, la vanette permettra de maintenir l’eau à l’intérieur de la frayère afin de garantir le bon développement des juvéniles et éviter leur exondation.
  • Ensemencer le site afin de retrouver une végétation propice à la reproduction du brochet

COMBIEN ÇA COÛTE ?

Le projet a été financé par la Fédération Nationale pour la Pêche en France, l’Agence de l’Eau Seine Normandie, l’EPTB Oise (Entente Oise Aisne), la ville de Guise, la Fédération de l’Aisne pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique et l’AAPPMA « Les Tiots Noirs » de Guise pour un coût total de 42 500€.

Et après ?

Le bilan 5 ans après travaux montre que :

  • L’ensemble des espèces piscicoles de l’Oise profite de cet espace aménagé.
  • Le brochet est présent et se reproduit dans la frayère aménagée
  • D’autres animaux tels que des amphibiens et des oiseaux sont présents et jouissent de la zone humide

En 2019, le site a fait l’objet de gros travaux d’entretien (bûcheronnage, débroussaillage), réalisés par le SIABOA (Syndicat Intercommunal pour l’Aménagement de l’Oise moyenne) et la fédération de l’Aisne pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique.

Retour aux actualités