La restauration de la Dhuys : l’ancien moulin de Ragrenet

La Dhuys est un cours d’eau du département de l’Aisne, jugé à fort potentiel pour la reproduction des salmonidés. En effet, ces poissons ont besoin de remonter les cours d’eau pour atteindre les frayères (zones de reproduction) situées en tête de bassin versant et ainsi effectuer l’intégralité de leur cycle de développement. C’est pourquoi, tout obstacle physique aux migrations des poissons est un frein pour leur reproduction et donc pour la pérennisation de l’espèce.

La Dhuys est classée en liste 2 de l’article L.214-17 du Code de l’Environnement. Ainsi, dans le but «d’assurer le transport suffisant des sédiments et la circulation des poissons migrateurs, tout ouvrage doit y être géré, entretenu et équipé». Seulement, la Dhuys présente plusieurs obstacles à la continuité écologique notamment l’ancien moulin de Ragrenet. Cet ouvrage est hors d’usage et ne présente aucun intérêt économique. C’est pourquoi, le propriétaire souhaitant être en accord avec la réglementation en vigueur a missionné la Fédération de l’Aisne pour la Pêche et pour la Protection du Milieu Aquatique aux titres de maître d’ouvrage et de maître d’œuvre pour réaliser les travaux de restauration du site.

De quels travaux s’agit-il ?

Les travaux se sont déroulés en deux temps pour laisser au cours d’eau le temps de divaguer et d’effectuer le transport sédimentaire nécessaire.

La première phase, en 2018 : effacement de l’ouvrage avec récupération des matériaux du site de type blocs/pierres.

La seconde phase durant le printemps 2019 :

  • Réutilisation des matériaux extraits afin de créer des habitats piscicoles et de diversifier les écoulements.
  • Terrassement du site.
  • Abattage des arbres risquant de créer un effondrement des berges.

Le coût total de l’opération s’élève à 16 866 €, pris en charge à 100% par l’Agence de l’Eau Seine Normandie.

Pour en savoir plus

Retour aux actualités