GARDON

Le gardon (Rutilus rutilus) est présent en étang ainsi qu’en cours inférieur des rivières, soit en aval de ces dernières. Les alevins sont en compétition pour l’utilisation de l’espace et de la nourriture avec le rotengle et la perche. Le gardon est une espèce rustique, il est fréquent de le rencontrer dans des eaux polluées, voire eutrophisées.

A savoir : 

  • Le gardon est une espèce eurytope : l’artificialisation des milieux a tendance à faire disparaître les poissons spécialisés ne réussissant pas à s’adapter au changement de caractéristiques du cours d’eau, ce qui profite au gardon qui augmente alors considérablement ses effectifs.
  • Le sandre ainsi que le brochet sont les principaux prédateurs du gardon.
  • Le gardon présente une plasticité écologique pour sa reproduction ainsi que pour son régime alimentaire : il n’est pas exigeant et s’adapte facilement en fonction des conditions du milieu.
  • Ses déplacements en bancs présentent une hiérarchie : les leaders, souvent les individus les plus gros avec une plus grande vitesse de nage, sont en avant du groupe.
  • Le gardon peut effectuer 10 km de migration pour rejoindre ses frayères. Il sait retourner dans sa frayère de naissance pour se reproduire à son tour : c’est le homing.
  • Cette espèce affectionne les eaux chaudes, il est ainsi courant de le trouver à proximité des effluents de centrale électrique.

 


Voir sa répartition sur le bassin Seine-Normandie

carte



On vous explique le graphique

ESTURGEON DE SIBERIE

Retour aux poissons

GOBIE A TACHE NOIRE