Restauration d’une frayère à Brochet sur l’Ourcq (02)

Depuis le début du XXième siècle, la disparition des zones humides est estimée à 67%. Pourtant, ces milieux apportent de nombreux services à l’Homme et regorgent de biodiversité. C’est notamment le cas du Brochet, qui fréquente les annexes alluviales lors de sa période de reproduction. Les géniteurs remontent les cours d’eau en hiver, à la recherche de site propice à la reproduction, aussi appelé « frayère« . Ces sites sont des annexes peu profondes, à faible courant avec une strate herbacée, qui servira de support de ponte.

Face à la disparition de ces milieux, la Fédération de l’Aisne pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique a inventorié dans son Plan Départemental pour la Protection des milieux aquatiques et la Gestion des ressources piscicoles (PDPG), un certain nombre de frayères potentielles ou avérées  afin d’y entreprendre des aménagements visant à augmenter leur fonctionnalité.

Parmi les sites en question se trouve l’ancienne fosse aval du Moulin Lecomte située à Marizy-sainte-Geneviève. Cette annexe n’était plus en connexion avec l’Ourcq mais des remontées de nappes et des échanges latéraux avec le cours d’eau lors des crues permettaient à la zone d’être temporairement immergée. C’est pourquoi, des travaux de terrassements ont été effectués afin de rendre la fonctionnalité à ce site.

De quels travaux s’agit-il ?

Les travaux ont consisté en :

  • Du bucheronnage – élagage : les arbustes présents dans l’annexe hydraulique ont été abattus. Une purge de la végétation située en bords de frayère a été faite : seuls les arbres jugés assez droits et vigoureux ont été gardés.
  • Du talutage des berges en pente douce puis ouverture afin de permettre la connexion avec le cours d’eau

 

Combien ça coûte ?

Les travaux, d’un montant de 5 526 euros TTC, ont été financés par la Fédération Nationale pour la Pêche en France, la Fédération départementale de l’Aisne pour la Pêche et la Protection du Milieu aquatique, l’Agence de l’Eau Seine-Normandie ainsi que par l’Entente Marne.

Et après ?

Les suivis et l’entretien du site seront effectués par la Fédération de l’Aisne pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique.

  • Caractère hydromorphologique : La végétation sera particulièrement surveillée car aucun ensemencement n’a été fait afin de laisser l’annexe de coloniser naturellement. Pour éviter la fermeture du milieu, les ligneux problématiques seront abattus. Pour terminer, le comblement de l’annexe sera surveillé afin de toujours permettre la connexion avec le cours d’eau.
  • Caractère piscicole : Les frayères ayant subi une restauration sont suivies. La méthode « traits d’épuisette » a été utilisée (Résultats ?). Ensuite, un inventaire piscicole par pêche électrique a été fait (Résultats ?)

Par la suite, la Fédération de l’Aisne envisage de faire de ce site, un support d’animation pour sensibiliser à la restauration du milieu aquatique ainsi qu’à la fonctionnalité des zones humides.

L’annexe a été classée en réserve de pêche afin de protéger le peuplement piscicole.

Retour aux actualités