Restauration hydromorphologique

Accueil|Travaux|Restauration hydromorphologique

Restauration hydromorphologique du Vigneux (02)

Le Rû du Vigneux est un affluent rive droite de la rivière la Serre qui coule dans l’Aisne. Ce cours d’eau a été identifié comme ruisseau pépinière de la Serre pour la reproduction d’espèces caractéristiques des rivières de première catégorie. On y retrouve notamment la truite fario. Cette espèce se reproduit dans des zones peu profondes et soumises à un courant modéré.

Restauration hydromorphologique du Vivier à Andelot-Blancheville (52)

De première catégorie piscicole le ruisseau du Vivier présente une bonne qualité d'eau. Seulement, le piétinement régulier du bétail porte atteinte à la qualité hydromorphologique du Vivier. Ce piétinement a pour conséquences l'érosion des berges, l'absence de ripisylve, l'incision du lit et une faible diversité des écoulements. Le cours d'eau n'offre alors que des

Restauration hydromorphologique de la Laigne (21)

La Laigne est un cours d’eau situé dans le département de la Côte d’Or. Comme la plupart des cours d’eau français, cette rivière a connu de nombreuses actions humaines : curage, recalibrage… Ce qui a conduit à la banalisation du cours d’eau. Ainsi, les habitats disponibles pour les poissons se raréfient dans les secteurs les

Restauration de l’habitat salmonicole sur l’Ourcq (02)

C’est en automne que les géniteurs de truite fario remontent les cours d’eau à la recherche de frayères. Ces zones sont généralement peu profondes et soumises à un courant modéré. Le substrat est majoritairement composé d’un lit de fins graviers et de cailloux. Lors de la reproduction, la femelle va creuser une cuvette afin d’y pondre ses

Restauration hydromorphologique de l’Auxois à Ruages (58)

Du fait d’anciens travaux de recalibrage et d’un manque d’entretien de la végétation rivulaire, l’hydromorphologie de l’Auxois, un cours de seconde catégorie piscicole, est de qualité limitée. De telles pratiques ont en effet des impacts négatifs sur les caractéristiques physico chimiques et morphologiques des cours d’eau. Pour l’Auxois, elles ont conduit à un colmatage du substrat, à une incision du lit mineur (enfoncement

La restauration de la Cousances à Souilly (55)

 La Consances est un cours d’eau qui coule dans le département de la Meuse. De première catégorie piscicole, il accueille principalement des espèces comme la loche franche, le vairon ou encore la truite fario. Cette dernière est l'espèce repère de ce type de cours d’eau. Depuis plusieurs années, la reproduction naturelle n’est plus suffisante ; c’est

La restauration hydromorphologique de la Brèche (60)

La Brèche est une rivière qui coule dans le département de l’Oise, et qui, comme beaucoup d’autres cours d’eau, a connu de nombreux travaux de rectification. Ils ont souvent été élargis et leur méandre supprimé afin de lutter contre les inondations lors des périodes de crues. Ces aménagements ont finalement généré des problèmes d’écoulements en période de basses et de moyennes eaux.

Restauration hydromorphologique du Rétin à Courcelles-sur-Blaise (52)

La source Rétin est un cours d’eau de première catégorie piscicole, ce qui signifie que sa population piscicole est à dominante salmonicole. Elle a un fort potentiel pour l'accueil de la truite fario, l’espèce repère des cours d’eau de première catégorie. Sur conseil de la Fédération départementale de la Haute Marne pour la pêche

Restauration hydromorphologique du ruisseau des Petites Varennes (52)

Les Associations agréées pour la pêche et la protection des milieux aquatiques ont notamment pour rôle de signaler aux fédérations départementales de pêche et de protection des milieux aquatiques lorsqu’une partie d’un cours d’eau est dégradée et qu’une action de restauration serait nécessaire. C’est dans ce cadre que la Fédération de la Haute Marne

Gestion des embâcles sur la Cure (58)

Entre 2011 et 2012, des pêcheurs ont régulièrement averti la Fédération de l’Yonne pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique de l’encombrement d’un tronçon de la Cure. Cette rivière, qui traverse les départements de la Nièvre et de l’Yonne, est classée en première catégorie piscicole avec la truite fario comme espèce repère. Le

Aller en haut