La restauration de l’ancienne pisciculture d’Héricourt-en-Caux

La Durdent est un fleuve côtier situé en Seine-Maritime. Ce fleuve est classé sur la liste 2 de l’article L.214-17 du code de l’environnement. Ainsi, dans le but «d’assurer le transport suffisant des sédiments et la circulation des poissons migrateurs, tout ouvrage doit y être géré, entretenu et équipé». Seulement, ce fleuve rencontre un obstacle à la continuité écologique : la pisciculture d’Héricourt-en-Caux. Ce site est abandonné depuis 1996. La commune a fait l’acquisition du site en 2016 avec l’aide financière de l‘Agence de l’Eau Seine-Normandie, dans le but de respecter la réglementation en vigueur ainsi que de renaturer un site en ruine.

Comment la commune a-t-elle valorisé le site en ruine?

La commune d’Héricourt-en-Caux a mandaté la Fédération de Seine-Maritime pour la Pêche et pour la Protection du Milieu Aquatique pour réaliser les travaux de remise en l’état naturel du site. Les travaux ont consisté à :

  • Détruire les bassins ;
  • Désamianter le site ;
  • Créer un nouveau lit de rivière, plus naturel où poissons et sédiments peuvent se déplacer ;
  • Renaturer une zone humide, ce qui permet de limiter le phénomène de crues mais également d’accueillir de la biodiversité, comme la musaraigne aquatique ;
  • Créer une promenade sur ponton accompagnée de panneaux pédagogiques. L’occasion pour les promeneurs de se balader dans un cadre verdoyant tout en s’intéressant à l’écologie aquatique. Cet espace accessible par un parking est également un support pour l’enseignement et la sensibilisation des jeunes qui construisent le monde de demain.

Le coût total du projet s’élève à 863 000 €, financé en grande partie par l’Agence de l’Eau Seine-Normandie.

                                          

                Découvrir l’action en images

Retour aux actualités