Restauration de zones humides

Accueil|Travaux|Restauration de zones humides

Restauration d’une frayère à brochet sur l’Île au Noyer (76)

Pour se reproduire, le brochet a besoin de zones humides ; ce sont des annexes latérales au cours d’eau. Ces zones doivent être d’une hauteur d’eau inférieure à un mètre, riches en végétation aquatique ou semi aquatique et inondables de février à juin pour permettre la frai (ponte des œufs des poissons) et le développement des alevins de l’espèce. La reproduction du brochet

Restauration de frayères à brochets en forêt de Compiègnes (60)

En 2010, la Fédération de l'Oise pour la pêche et la protection des milieux aquatiques, l'Office national des forêts et le Syndicat intercommunal d’entretien et d’aménagement des Rus de Berne et des Planchettes répondent à l'appel à projet lancé par le Syndicat mixte Oise Aronde. Cet appel à projets a pour but le recensement

Restauration d’une frayère à Hauterive (89)

Entre 1999 et 2001, la Fédération de l'Yonne pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique a mené un inventaire, sur l'ensemble du département, des "zones potentiellement favorables à la reproduction du brochet". Dans ce cadre, la Fédération de l'Yonne a évalué la fonctionnalité des sites étudiés, en proposant des aménagements lorsqu'elle était jugée

Restauration d’une frayère à Flogny-la-Chapelle (89)

Le lieu dit "Champs trouvés" à Flogny-la-Chapelle, est un ancien lit de l'Armançon. Il a été recensé comme une "zone potentiellement favorable à la reproduction du brochet" dans le cadre d'un inventaire réalisé par la Fédération de l'Yonne pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique entre 1999 et 2001. En l'état cependant,

Restauration d’une frayère à brochets à Molay (89)

Entre 1999 et 2001, la Fédération de l'Yonne pour la pêche et la protection des milieux aquatiques a réalisé un inventaire des zones potentiellement favorables à la reproduction du brochet sur tout le département. C'est suite au constat de la dégradation, voire de la disparition des zones humides, lieux de reproduction du brochet, que

Restauration d’une frayère à Champs sur Yonne (89)

Le brochet est l'espèce repère des cours d'eau de seconde catégorie piscicole. Apprécié par les pêcheurs, il est emblématique de nos rivières. Cependant, depuis des années,  ses zones de reproduction (les annexes hydrauliques) disparaissent, du fait de travaux de recalibrage et d'artificialisation des berges. Par conséquent, il est aujourd'hui classé comme vulnérable par le

Restauration d’annexes hydrauliques à Savières, Boulage, Ramerupt et Plancy l’Abbaye (10)

Les zones humides sont des annexes hydrauliques aux cours d'eau principaux. C’est dans ces zones que le brochet, espèce repère des cours d’eau de seconde catégorie piscicole se reproduit. En effet, elles offrent les conditions favorables à sa reproduction : une végétation herbacée aquatique ou semi aquatique (son support de ponte) et un ennoiement

Restauration de deux frayères à Auxerre et Monéteau (89)

La Fédération de l'Yonne pour la pêche et la protection des milieux aquatiques a fait état, à la fin des années 1990, d’un déficit en zones de reproduction fonctionnelles pour le brochet. Ces zones, appelées frayères, sont des zones humides, annexes du cours d’eau principal. Elles sont peu profondes, calmes, et composées de végétation

Restauration d’une frayère à brochets sur l’Armançon, à Tanlay (89)

Le brochet est une espèce emblématique de nos rivières. Il se reproduit dans des zones humides, annexes hydrauliques latérales aux cours d'eau, appelées frayères. Ces zones regroupent en effet les conditions favorables à sa reproduction : un ennoiement du site de février à mai et de la végétation herbacée aquatique ou semi-aquatique qui est

Restauration d’une Frayère à brochets à Appoigny (89)

Pour se reproduire, le brochet rejoint des zones humides (annexes au cours d’eau principal) qu’on appelle des frayères. Sur la rivière Yonne, la Fédération de l'Yonne pour la pêche et la protection du Milieu Aquatiques a constaté que très peu de frayères étaient fonctionnelles. Elle a établit l'inventaire des zones susceptibles, après aménagement, de

Go to Top